Témoignages clients

Interview M. Gilles DESFOSSEZ, Gérant Sté ECMA - 29 (Machines spéciales) - (31/07/2009)

Est-ce que le stage Festo sur la "Sécurité des Machines" permet de bien appréhender la Nouvelle Directive Machines 2006/42/EC et la norme traitant de l'appréciation des risques sur les chaines de sécurité (13849-1)?
La première partie de cette formation , abordant les processus d’appréciation des risques, est très importante malgré sa dimension théorique. La seconde partie est une mise en application dans le domaine de la pneumatique et de l’électropneumatique . Les fonctions de sécurité et leurs solutions y sont abordées de manière efficace et proche de nos préoccupations.

Quels impacts sur la charge de travail en étude?
L’impact  n’est pas négligeable, particulièrement dans notre activité de constructeur de machines spéciales, où chaque projet peut être très différent du précédent.

Quelles opportunités selon vous pour les constructeurs?
Il nous semble important mais difficile de valoriser cette démarche au stade de l’argumentation de vente. Des concurrents n’en ayant pas correctement pris la mesure pourraient  être avantagés a priori. En ce sens, il serait intéressant de  réfléchir à la mise en place d’une qualification (diplôme, certificat) des constructeurs ayant intégré la directive au cœur de leurs préoccupations.

Interview M. Olivier DAUDIER, Responsable Etudes Maintenance Sté SEBIA - 91 (bio-pharma, machines de diagnostic) - 01/04 2009

Monsieur Daudier a suivi la formation « Sécurité Machines » qui a eu lieu les 31/03 et 01/04 à Lyon, en session inter-entreprises. Suite à cette formation, Festo Training & Consulting l’a interviewé.

Festo T&C : Est-ce que le stage Festo sur la "Sécurité des Machines" permet de bien appréhender la Nouvelle Directive Machines 2006/42/EC et la norme traitant de l'appréciation des risques sur les chaînes de sécurité (13849-1) ?
M. Daudier : Même si on peut souhaiter que la première ½ journée sur l'introduction des aspects normatifs soit plus rapide on se rend bien compte qu'elle est incontournable. Ensuite l'approche est claire, les explications sont accessibles et de nombreux exemples sont donnés.

Festo T&C : Quel sera l’impact de la nouvelle Directive Machines sur la charge de travail lors de la conception ?
M. Daudier : Ce sera loin d'être négligeable.  Un temps d’étude supplémentaire sera nécessaire lors de la conception, soit peut-être entre 5 et 10% de plus en temps…. Bien sûr cela dépendra de la complexité de la machine ... il y aura aussi des impacts sur le parc actuel lors des modifications de nos machines.

Festo T&C : Quelles opportunités selon vous pour les constructeurs ?
M. Daudier : L'approche de la norme est assez bien cadrée surtout la partie appréciation des risques et les calculs sur les chaînes de sécurité. Seule la partie amont concernant le bilan des situations à risque pourra  être plus ou moins exhaustive.
L'ensemble laisse tout de même une belle opportunité de mettre en valeur nos machines face à la concurrence à condition d'anticiper et de savoir argumenter sur le sujet. Ainsi, nos collègues intervenant sur l'avant vente devraient pouvoir suivre une  formation allégée aux nouvelles exigences normatives, pour mieux argumenter.

Témoignage de M. Bruno MAESTRI (Responsable Formations - Ball Packaging)

Comment avez-vous connu Festo, en tant que centre de formation ?
C’est notre interlocuteur Festo qui nous a présenté le panel de formations de la branche Training & Consulting. Nous lui avons expliqué nos besoins et il nous a conseillé pour effectuer notre choix.

Pour quelles raisons avez-vous choisi une formation pneumatique ?
Elle faisait partie du plan de formation annuelle. Comme je savais que vous proposiez ce type de formation, je n’ai pas hésité à vous contacter.  Nous avons opté pour les Bases de la pneumatique.

Cette formation pneumatique était-elle nécessaire pour perfectionner vos équipes ?
Il s’agissait surtout pour nous de faire une mise à niveau de nos techniciens de maintenance.

Quelle  valeur ajoutée vous apporte Festo Training and Consulting ?
Nous utilisons beaucoup de matériel Festo. Donc pour nous, c’est le meilleur interlocuteur.

Vos collaborateurs ont-ils été satisfaits?
Oui. D’abord parce que l’animateur a fait preuve de pédagogie. Ensuite, ils avaient à leur disposition beaucoup de matériel. Cela leur a permis, au-delà de la théorie, d’appliquer de manière concrète les connaissances acquises.

Une cadence intensive ?
Au début, ils ont trouvé la partie théorique un peu longue mais ils ont compris que cela était nécessaire pour une meilleure compréhension.

Quelles sont vos perspectives de formations avec Festo ?
Nous allons continuer avec Festo l’année prochaine, en formant nos électriciens en électropneumatique. 

APICS.jpg